Un aller-retour de 200 mètres dans la Saône